L'Ethonox

L'Entonox est un gaz médical composé à 50 % d'oxyde d'azote et 50 % d'oxygène.

L'Entonox permet de pouvoir manipuler et bouger les patients en causant un minimum de douleur. Dans le contexte des soins immédiats au rugby (une fois les contre-indications vérifiées), il constitue un analgésique idéal contribuant à la bonne prise en charge des fractures ou luxations.

Les bouteilles d'Entonox sont reconnaissables à leur bouchon bleu et blanc. Si la bouteille de gaz est munie d'une valve Schrader, le gaz ne peut être utilisé qu'avec des kits d'administration à la demande.

Administration

L'Entonox est administré sous surveillance médicale. Le gaz en lui-même s'administre tout seul par l'intermédiaire d'une valve à la demande fixée à un embout buccal, à un cale-dents ou à un masque facial. La valve à la demande s'ouvre chaque fois qu'une petite pression négative est générée par un effort du patient. L'oxyde d'azote est ensuite expiré par l'orifice expiratoire de cette même valve.

La résistance inspiratoire de la valve limite son utilisation aux enfants à partir de 5 ans.

Administrer de l'Entonox aux enfants plus jeunes nécessite un circuit anesthésiant avec une pièce en T dans laquelle le gaz circule en continu. Le gaz ne s'administre donc pas seul, ce qui requiert la présence d'un anesthésiste.

L'administration de l'Entonox via cette méthode se révèle sûre car, si une quantité suffisante d'Entonox est inspirée et génère une diminution du niveau de conscience, le patient le pourra plus tenir la valve et la lâchera, expirant alors le gaz résiduel. Le mélange contenant 50 % d'oxygène permet de garantir que le patient est suffisamment oxygéné.

Pour administrer l'Entonox, le patient doit être parfaitement conscient et en mesure de comprendre ce qui lui est proposé. Les voies aériennes du patient doivent être libérées et il doit pouvoir inspirer profondément. Il est important de prévenir le patient qu'il peut somnoler après quatre ou cinq inspirations seulement, ce qui induira un effet analgésique.

L'oxyde d'azote est plus soluble que l'oxygène et l'azote se diffusera dans les zones du corps remplies d'air. Cela le rend dangereux à utiliser chez les patients avec suspicion de pneumothorax ou chez ceux qui ont pratiqué la plongée récemment. De la même manière, la prudence est de mise avec les patients souffrant d'une occlusion intestinale ou de blessures à la tête car l'oxyde d'azote augmentera l'effet de pression.

Contre-indications à l'utilisation d'Entonox

  • Blessures à la tête et GCS: Possibilité accrue de somnolence ou de perte de conscience, voire d'expansion d'une aérocèle.
  • Blessures thoraciques: L'Entonox est 34 fois plus soluble que l'azote. C'est pourquoi il se diffuse dans les cavités plus rapidement que l'azote. Cela entraîne une augmentation du volume d'espace ainsi qu'une augmentation de l'effet de pression d'une cavité remplie de gaz. Et, par conséquent, cela accroît le risque d'un pneumothorax et le passage d'un pneumothorax fermé à un pneumothorax sous tension.
  • Embolie gazeuse: Accroissement de l'expansion.
  • Lésions maxillofaciales: Risque accru d'emphysème chirurgical et d'aggravation d'une fracture.
  • Accident de décompression: En raison de la grande solubilité des bulles d'azote dans la circulation sanguine.
  • Intoxication: Susceptible d'accroître les effets de l'alcool ou des drogues.

Déplacement à l'étranger

Lors de l'utilisation de l'Entonox à l'étranger, plusieurs systèmes de valves, différents de ceux utilisés en Angleterre, peuvent être requis.

De la même manière, dans certains pays, il est illégal d'utiliser l'Entonox dans le cadre des soins préhospitaliers. Aussi, en cas de déplacement à l'étranger avec une équipe sportive, il est important de vérifier les réglementations médicales du pays pour ce qui concerne la possession d'Entonox.

L’une des alternatives à l’Entonox est le Penthrox (méthoxyflurane) pour le soulagement d’urgence des douleurs modérées à sévères chez les adultes conscients présentant des douleurs associées à un traumatisme.