Identification des problèmes respiratoires

L'approche du joueur blessé est la même que dans le reste de la formation, l'approche de sécurité ABCDE doit être appliquée. Clairement, dans le cas d'un sportif présentant un traumatisme thoracique, il est important qu'une supplémentation en oxygène soit administrée aussi vite que possible.

Notamment en ce qui concerne la « respiration », il est préconisé qu'une technique simple soit utilisée sur le terrain et qu'un examen plus approfondi soit entrepris dans la salle de soins. Si l'examen simple initial sur le terrain suscite des inquiétudes, il peut s'avérer approprié de procéder à un examen plus détaillé sur le terrain.

L'examen simple « sur le terrain » doit inclure :

Couleur et niveau de conscience

Parole : Le joueur peut-il vous parler ? Si oui, est-il capable de construire des phrases complètes ?

Fréquence respiratoire : S'il est probable que celle-ci soit élevée si le joueur vient d'arrêter de jouer, il est néanmoins essentiel d'enregistrer une observation de référence pour que les améliorations ou détériorations apparaissent lors des examens suivants.

Expansion : Les mains doivent être placées sur la paroi thoracique antérieure. Ainsi il est possible d'évaluer rapidement l'expansion thoracique et d'identifier toute zone de sensibilité.

Le contenu de l'examen plus approfondi dans la salle de soins dépendra des inquiétudes du praticien et de l'état du joueur, mais il est toutefois probable qu'il inclura au minimum :

Couleur et niveau de conscience, parole, fréquence respiratoire et expansion, comme décrit ci-dessus.

Sonorité

Son de la respiration et du passage de l'air (force et amplitude)

Position de la trachée