Introduction

La rapidité de l'évaluation de la perméabilité des voies aériennes et de l'élimination de toute obstruction est fondamentale dans la prise en charge d'un sportif blessé.

L'obstruction des voies aériennes conduit rapidement à une détérioration de l'état du blessé par hypoxie et/ou hypercapnie. Au pire, elle peut conduire au décès du blessé. C'est en raison de sa gravité que cette obstruction est placée au tout début de l'examen primaire. En d'autres termes, une fois que le médecin a déterminé qu'il peut approcher le joueur en toute sécurité, son premier geste sera d'évaluer (et de traiter si nécessaire) l'état des voies aériennes. Cette évaluation est généralement conjointe à celle du rachis cervical.

Pour la plupart, les épisodes d'obstruction des voies aériennes peuvent être facilement gérés par des manœuvres simples. La clé d'une prise en charge réussie est la détection précoce, et il faut toujours suspecter une compromission réelle ou potentielle de la fonction respiratoire. Les situations qui requièrent des interventions plus avancées sont rares dans le domaine du sport, mais les médecins doivent être conscients de la possibilité d'une obstruction des voies aériennes et être prêts à la prendre en charge efficacement, le cas échéant.