Oxygène

L'oxygène est essentiel au bon fonctionnement du corps. Les principaux organes du corps qui ont besoin d'oxygène sont le cerveau et le cœur. Le cerveau subira de graves lésions hypoxiques s'il est privé d'oxygène pendant plus de 3 minutes.

Aussi, les traumas qui empêchent l'oxygénation des organes vitaux peuvent avoir des conséquences désastreuses.

C'est pourquoi l'oxygène doit être envisagé chez tous les patients traumatisés et dans la majorité des urgences médicales.

Administration

L'oxygène est administré à l'aide d'un masque sans réinspiration. Pour administrer l'oxygène, la poche réservoir doit être remplie avant d'être placée sur le patient. Pour remplir la poche, vous devez la raccorder à la bouteille d'oxygène à l'aide de la tubulure. Tournez la valve en position 15 litres par minute et gardez un doigt sur la valve du masque, comme illustré, pour gonfler complètement la poche.

L'utilisation d'un masque sans réinspiration permet d'éviter au maximum de réinspirer l'air expiré et, lorsqu'il est mis en place correctement, permet d'administrer 85 % d'oxygène à un débit de 8 litres par minute.

Placez le masque par-dessus la tête du patient et positionnez-le au-dessus de la région nasale et de la bouche. Si le patient respire correctement, le masque s'embuera. La poche doit se remplir entre les respirations. Si tel n'est pas le cas, augmentez le débit jusqu'à 15 litres par minute maximum.

Dans certains cas de traumas, une ventilation assistée est requise à l'aide d'un masque à ballon et d'une supplémentation en oxygène.

Contre-indications à l'utilisation de l'oxygène

Il existe quelques contre-indications à l'utilisation de l'oxygène.

Dans le cas de patients présentant une bronchopneumopathie chronique obstructive, l'oxygène à forte concentration peut être néfaste. Néanmoins, il est peu probable que de forts taux d'oxygène au cours de la première heure du traumatisme soient à l'origine d'effets secondaires graves.